MISSION

L’association Énergie Solaire Solidaire et Développement Durable (E2S2D) s’inscrit dans une logique i) d’économie d’énergie et de promotion des énergies renouvelables, et ii) de développement durable, y compris ses dimensions sociales, environnementales, économiques.

Elle a pour mission le développement, la promotion et l’utilisation de l'énergie solaire en soutien au développement durable, en France et dans le monde. Par exemple, cela concerne l'énergie solaire thermique et ses technologies à hautes et basses températures comme les ‘fours solaires’ (3000°C, pour la petite industrie et les groupements d'artisans) et les ‘cuiseurs solaires’ (120°C, pour les repas dans les familles).

Ensoleillement mondial Ensoleillement moyen annuel dans le monde

L’association E2S2D vise à installer des fours solaires pour les PME, en particulier en milieux ruraux et insulaires et des cuiseurs solaires à effet de serre pour les familles, avec l’aide des enfants des écoles et de leurs mères, notamment pour les plus démunis. Cela réduit les coûts de fonctionnement pour les PME et de cuisson alimentaire pour les familles, contrecarrant ainsi l’augmentation des prix des produits énergétiques et alimentaires. L’association se préoccupe d’assurer formations, actions de pérennisation, et de générer des emplois locaux directement et par effets multiplicateurs.

L’énergie solaire thermique peut ainsi être utilisée avec une démarche solidaire, locale et décentralisée, avec de multiples avantages sociaux, environnementaux et économiques, concrets et visibles pour les populations concernées. Alors que près d’un milliard de personnes vivent dans la pauvreté extrême1 (source ONU) et souffrent de faim chronique (source FAO) et qu’un million de décès par cuissons alimentaires défectueuses affectent annuellement dans le monde surtout les femmes.

L’association E2S2D est une association (sous loi française de 1901) à but non lucratif.

Mots clés

Solaire solidaire, solaire thermique, pauvreté, faim chronique, cuiseurs solaires, fours solaires, développement durable, économie verte, avantages sociaux, environnementaux, économiques, pérennisation, emplois locaux, effets multiplicateurs, énergie locale et décentralisée, femmes, santé, but non lucratif.

  1. La pauvreté extrême est définie par des revenus inférieurs à 1.25 USD par jour et par personne.